Que peut-on savoir sur la hausse des prix dans le secteur immobilier en 2021 ?

Depuis l’avènement de la Covid-19, les transactions immobilières ont connu une chute globale. On estime une baisse de 80% des transactions en mars 2020. En Août 2021, l’mobilier de priorité a repris de manière prépondérante et assez soutenue. Les dernières tendances de l’évolution des prix font état d’une hausse globale sur un an de 5,9%. Le prix sur le marché des appartements est supérieur aux prix sur le marché des maisons individuelles. 

La pandémie du Coronavirus est la véritable cause de cette hausse de prix en 2021

Les nouveaux prix d'un terrain  sont disponibles sur le site https://www.lesechos.fr/industrie-services/immobilier-btp/maison-individuelle-le-prix-du-terrain-pese-de-plus-en-plus-dans-la-facture-globale-144796 publiés par LesEchos.

Les mesures de confinement ont impacté tous les secteurs de l’immobilier. Passant ainsi par l’octroi de crédit et d’assurance de prêt. Après avoir atteint le niveau plus bas en 2019 soit 1,12%, le taux d’intérêt au niveau de la banque reprend une forme exponentielle. Conduisant ainsi au ralentissement des demandes de crédit mobilier. Malgré des décisions radicales de certaines institutions bancaires, les taux ne cessent d’augmenter obligeant ainsi le resserrement des conditions d’octroi de crédit mobilier. 

Les conséquences de la hausse des prix dans l’immobilier                                                                                              

Lors de cette crise sanitaire un nouveau comportement immobilier a été constaté. Ce constat est le déplacement des individus des grands centres métropolitains vers des communes rurales. Mais C’est un mouvement qui ne concerne qu’une partie de la population. Par contre un tel mouvement vers les zones rurales pourrait être expliqué par le faible pouvoir d’achat de posséder des biens dans les zones urbaines, contrairement aux zones reculées ou la tension foncière est faible comparativement aux grandes villes. le prix du foncier ne cesse de flamber dans les grandes villes de la France  les prix des logement anciens en province ont connu une augmentation de 2,1% au deuxième trimestre de 2021 et + 2,4 % au quatrième trimestre. En tout état de cause, cette augmentation du prix dans les grandes agglomérations et liée à l’aménagement et développement des grandes territoires.