Quel avenir pour le métier d’agent immobilier en France à l’heure du digital ?

La digitalisation apparaît comme une véritable opportunité de progrès du secteur de l’immobilier. Elle facilite le travail au quotidien des agents immobiliers et apporte également plus de confiance et de valeur ajoutée aux particuliers. Découvrez dans cet article les avancées que demande le secteur de l’immobilier en France.

La confiance des Français : un enjeu majeur pour les agents immobiliers

Dans le contexte actuel de digitalisation des marchés amènent les particuliers à être de plus en plus exigeants envers les prestataires de services. Au sujet de la transparence, de la capacité à innover, des tarifs ou même de confiance, consulter le site https://www.france-avenir-immobilier.fr/. L’immobilier n’est pas épargné par cette règle. Les Français ont une meilleure image des agents immobiliers que ne le pensent la majorité (55% contre 32%). Vous trouverez seulement un français sur deux qui a confiance en eux et seul un français sur trois les trouve innovants. Ces derniers mettent en avant un décalage de perception puisque 45% des agents interrogés se considèrent comme innovants. L’image de la profession est notamment pénalisée par la perception d’un manque de proactivité, selon 54% des particuliers, et par le montant des honoraires, jugés « excessifs », selon 72% des sondés. Face à ces multiples enjeux d’innovation et de réduction des coûts, de nouveaux acteurs se sont développés avec l’avènement du PropTech.

Diminution des honoraires et transparence, deux attentes fortes des particuliers

L’attente principale des particuliers reste de nos jours liée aux honoraires des agents immobiliers. Elle est qualifiée trop haut par une grande majorité des particuliers. En effet, 88% d’entre eux désirent une baisse. Les acteurs immobiliers ont tout intérêt à se concentrer sur des actions à plus grande valeur ajoutée. En effet, les attentes des particuliers en matière de suivi ne sont pas toujours bien identifiées par les professionnels. Au-delà de la fixation prix, les vendeurs attendent de l’agent de trouver des acheteurs et de négocier avec eux.